1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

Affaire traitée...

Discussion dans 'Poésie, écriture, théâtre' créé par Skye, 16 Avril 2018, à 12:54.

  1. Skye

    Skye Nouveau membre

    28
    23
    40



    Vous m’avez pris,
    Forcé à écouter,
    Soumis,
    Craché dessus et violé.
    Combien de fois,
    Sans un mot, j’ai regardé ?
    Je n’ai pas su dire que j’étais moi,
    M’affirmer ou pleurer.
    Face à vous tous,
    Je n’avais aucune chance,
    Car vous la feigniez douce,
    Cette macabre danse.
    Vous m’avez ri au nez,
    Sans même que je ne le vois.
    Vous avez bien rigolé,
    Vous vous êtes foutus de moi.
    Quand j’avais mal,
    Je croyais pouvoir me reposer.
    Alors que tout était grouillant, animal,
    Dans mon dos… en vérité.
    Vous m’avez pris,
    Broyé, déchiré,
    Soumis,
    Scarifié et violé.
    Combien de fois ?
    Combien de fois me suis-je laissé faire ?
    J’ai subi, et j’ai su me taire.
    Combien de fois ?
    Grâce à vous, j’ai failli,
    Côtoyer le cimetière…
    Aujourd’hui je fuis,
    Je suis brisé, amer.
    J’ai peur la nuit,
    Je voudrais voir mes cauchemars se taire.
    Vous m’avez traîné en enfer,
    Et vous avez pourri
    Tout ce que je gardais de moi.
    Vous avez trouvé ce qu’il me restait de foi,
    Craché dessus comme vous aviez fait sur moi.
    Vous m’avez induit la paranoïa,
    L’incertitude, le manque de confiance en soi.
    Vous m’avez écrasé, combien de fois ?
    Vous m’avez roué de coups, sans cesse,
    M’avez tenu comme un chien en laisse.
    Pris par les bons sentiments,
    Pour faire de moi votre jouet.
    À l’image de Satan
    Vous avez piétiné
    Ma religion,
    Mes croyances, mes convictions.
    M’avez, à vie,
    Rendu malade de moi-même,
    Par cette vision, asservi,
    Poussé à me regarder avec haine.
    Grâce à vous, aujourd’hui,
    Je tremble et je vomis.
    J’ai peur de me lever,
    De croiser mon ombre ou la réalité.
    Ce que vous m’avez fait,
    Ne tient pas en quelques lignes.
    On ne résume pas l’indigne.
    Mais…

    Je vous aurais souri.
    Par égoïsme, pour me convaincre que je vis.
    Pour vous montrer que sans vous,
    J’existe aussi.
    Et parce que malgré tout,
    Cela ne résumera pas ma vie.
    Oui, juste parce que la vie continue,
    Je vous aurais montré mon cul.
    Alors que je n’arrive pas à y mettre les mots,
    Je vous aurais reconsidéré de zéro.

    Seulement, j’aurais dû penser au-delà,
    J’aurais plutôt du comprendre,
    Que quand on se conduit comme cela,
    Il n’y a plus rien de bon à prendre.
    Que quand on ne sait pas vivre autrement,
    Qu’en voyant des personnes souffrir,
    Tout ce qu’on dit se ment,
    Et même bien pire…

    J’ai réalisé bien trop tard,
    À quel point vous étiez des connards.
    Des manipulateurs sans scrupules…
    En somme, de ceux qui nous enculent.
    Des enfoirés dévoués,
    Qui n’auraient jamais dû exister.

    Parce que le pire dans cette histoire,
    Personne ne pourra le nier,
    C’est que vous m’avez regardé
    Avec ces grands yeux noirs,
    Du genre faussement couverts de larmes
    – une autre de vos armes –
    Vous m’avez éloigné de mes amis,
    Pour mieux pouvoir plaider ce qui suit…

    Vous vous êtes levés,
    M’avez désigné, résignés,
    Car je ne me soumettais plus.
    Et vous ne vouliez pas avoir perdu.
    Pour tout ce que vous m’avez fait,
    Et pour cent fois m’avoir violé ;
    Vous m’avez dit ce qui aujourd’hui m’accable…
    Vous avez eu ce propos déplacé ;
    Vous m’avez déclaré « Coupable ».

    Affaire traitée…



     
    Na1516 et Monica Whynote aiment ça.

  2. LadyGagaFanUltime

    LadyGagaFanUltime Membre actif

    442
    240
    80
  3. Monica Whynote

    Monica Whynote Membre chevronné

    569
    466
    100
    Magnifique.
     
    LadyGagaFanUltime apprécie ceci.
  4. Skye

    Skye Nouveau membre

    28
    23
    40
    Comme je le dit dans l'introduction, c'est un peu cru, oui, mais c'était aussi le principe. Un bon petit coup de gueule, comme on dit... Je ne suis pas forcément à l'aise avec les insultes qu'il y a, mais je ne voulais pas rendre la chose plus douce parce que c'est comme ça que c'est sorti. (voilà, petit explication de mes choix)

    Je vais essayer d'en sortir un ou deux que j'aime bien relire, je pense les poster sur un nouveau sujet par contre... Si je viens à en publier d'autres, je ferais une conversation dédiée.
    (Edit : https://forum-ados.fr/threads/deux-poemes-plus-joyeux.191895/)

    Je regarde de temps en temps les textes des autres, que je trouve pour certains excellent, mais c'est vrai qu'en ce moment je ne commente pas trop parce que... classé préparatoire et révisions pour les concours... là, c'est vraiment une échappée parce que je n'en pouvais plus, j'ai pris un vieux texte et je l'ai réagencé.
    Mais si certains veulent des critiques, je passerai sans soucis dès que possible !

    Vraiment ?
    En fait, j'ai un peu de mal à trouver ce poème agréable, à cause des irrégularités mais aussi parce que je le trouve sale... ce qui est justifié, non ?
    Je l'apprécie parce qu'il m'a aidé à me défouler, et m'aide encore parfois quand je le relis. Mais du coup, j'ai du mal à saisir le sens de ce "Magnifique" ?
    (Désolé de t'embêter avec ça...)
     
    Dernière édition: 16 Avril 2018, à 16:10
  5. Monica Whynote

    Monica Whynote Membre chevronné

    569
    466
    100
    Magnifique, c'est que tu as réussi à retranscrire ce qu'on ressent quand on est harcelé. À la perfection. Et ça m'a déstabilisée, et j'ai d'un coup adoré. Oui, je suis un peu bizarre.
     
    LadyGagaFanUltime et Skye aiment ça.
  6. Skye

    Skye Nouveau membre

    28
    23
    40
    C'est un très beau compliment, merci... je ne sais pas trop quoi dire de plus... (et tu sais qu'il m'en faut pour avoir le bec cloué).

    Tant mieux, non ?