1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

Chaque jours n'est pas que de bonheurs

Discussion dans 'Problèmes généraux' créé par Cuniculus, 6 Novembre 2018.

  1. Cuniculus

    Cuniculus Nouveau membre

    12
    1
    30

    Les gens ne comprendront jamais les souffrances des autres; Les personnes qui souffrent ne peuvent être comprise par personnes; Personne ne ressent la même souffrance de la même manière; Personne ne vit de souffrances plus importantes qu'un autre; Aucune souffrance ne s'égal, impossible est de les comparer; Inutile de partager ce qui est incompréhensible pour les autres.

    Quelle tristesse est la vie quand l'on sait que personne ne peut comprendre. Ces personnes peuvent avoir de l'empathie/de la compassion, mais elles ne comprendront jamais. Tout ce qu'elles feront ces d'essayer de trouver une solution/ de guérir la personne, mais comment soigner la personne que l'on est ? Lorsqu'on est rejeté des autres, ce n'est pas "des médicaments" ou quelconque autres " remèdes" la solution, ça fera que camoufler le problème. Encore là, est-ce qu'une vie est un problème qu'il faut absolument règler ?

    Comment aller vers les autres si toutes une vie, ces "autres" ont rient de toi, ne t'ont jamais accepter et t'ont mis à l'écart ? D'aussi loin que je me souviennes, je n'ai jamais eu "d'ami". Je n'ai jamais parlé ou "voulu" parlé à des gens que je ne connais pas, donc en classe pour les travaux d'équipe, je me mettais avec ceux qui était seul ou bien le professeur disait de me mettre avec tel ou tel personnes. Et des fois ces personnes ne voulaient pas travailler avec moi. La plupart du temps. Alors moi, qu'est-ce que je fessais ? Bien, je ne leur parlais pas. Et une fois, le professeur a accepter de ne pas me mettre dans une équipe. Il voulait que j'écrive sur une feuille le nom des étudiants qui était en équipe ensemble ou ... . Moi j'ai refusé ces choses, je fessais absolument rien. J'étais planté dans mon coin à penser au profs qui accepte que personnes ne veuilles être en équipe avec moi. Ce professeur avait appelé le psychologue de l'école, car je ne fessait absolument rien. Ce cours d'éducation physique était une humiliation, car je ne fessait rien a cause du prof et tout le monde m'a vue partir avec le psychologue de l'école. Mais que c'est t'il passer avec le psychologue? Absolument rien, je ne lui aient dit absolument rien. 3 cours plus tard, je reviens dans ce cours-là et je reprends le cours comme si rien ne s'étais passé. Depuis ce jour-là, il y a environ 5 ans, je déteste chaque cours d'éducation physique que j'ai.

    Je ne comprend pas comment des gens peuvent être à l'aise de parler avec les autres sans les connaître, sans présentation, parler de chose privés.

    Je ne changerais pas ma façon d'être après tout c'est ce que je suis et je ne deviendrais pas une autre personnes pour faire plaisir au autres sinon ça serait qu'une mascarade.

    Bref, je me suis un peu vider le coeur après une journée dont je vous épargne les événements. Merci à ceux aillant lus ;)
     
    Dernière édition: 6 Novembre 2018

  2. wilfriedr

    wilfriedr Membre actif

    230
    137
    80

    Hello,
    Dans ton texte tu nous dis que personne ne peut comprendre, là dessus je ne suis pas d'accord avec toi, certes te comprendre à 100% est compliquer mais certaines personne vivent la même chose et beaucoup plus que tu ne crois.
    J'ai fondé une association il y a presque un an, elle a pour but d'aider les personnes qui ont vécu un harcèlement et ce que tu décris arrive souvent.
    Parler à un psychologue peut aider, il ne faut pas oublier qu'ils ont fait des études pour ça, alors je suis d'accord ils ne sont pas tous bon, mais quand tu as trouvé le bon, parler te fera du bien.
    Et pour finir tu "comprend pas comment des gens peuvent être à l'aise de parler avec les autres sans les connaître, sans présentation, parler de chose privés" et bien vu que je fais parti de ces personnes je vais te répondre, il y a des personnes qui sont plus en clins à partager avec les autres, je suis très sociale et je n'arrive pas à être seul.

    Voilà, bon je t'avoue que mon message est un très peu organiser :)
     
    Sangria1227 apprécie ceci.
  3. Sangria1227

    Sangria1227 Légende

    1 568
    1 213
    150
    Salut
    Je suis plutôt d'accord avec ce que tu dis, mais je rejoins wilfriedr. Même si personne n'est à 100% dans ton cas, il y en a qui sont extrêmement proches.

    Je le répète je ne suis pas à100% dans ton cas, ceci dit j'ai été largement exclu et harcelé pendant une bonne partie de ma scolarité, personne ne voulant travailler avec moi dans n'importe quelle matière, alors que moi je voulais. J'étais timide mais ça n'empêchait pas que je voulais me faire des amis, et les autres m'humiliaient à la place, pour le plaisir !
    Du coup avec le temps je me suis dit que j'avais rien à perdre au niveau social, alors à un moment ça dépendait de mon humeur : soit je suis dans un état à peu près normal et je suis assez introverti soit je sais ce que je veux, je me dis que de toute façon mon estime de moi est au plus bas (bon ce sont des extrêmes un peu exagérés mais c'est l'idée) et alors je peux parler avec n'importe qui que je ne connais pas.
    En fait si tu veux sociabiliser faut se forcer, foncer, et ta personnalité s'alignera (j'ai encore bcp de mal à communiquer mais je progresse, signe que mes efforts d'aller vers les autres s'ancrent dans ma manière d'être, et honnêtement socialement les résultats sont là).
    Un facteur qui peut t'aider c'est que ton environnement te mette en confiance, si tu le connais bien et que tu interagis avec (exemple : si t'es depuis longtemps dans ton lycée et que t'es actif dans la vie de l'établissement, ca peut aider).

    Contrairement à ce qu'on dit, je ne pense pas que ce soit mal de changer, car notre personnalité s'aligne naturellement sur ce qu'on tend à paraître. Si ta manière d'être ne te permet pas d'accéder a ce que tu veux il n'y a aucun mal à essayer de changer. La première personne à qui ça doit faire 'plaisir' c'est toi, l'oublie pas.
    Pour résumer, ''être'' n'est pas statique dans le temps, on peut changer plus ou moins volontairement en faisant des efforts, ça s'imprègne en toi. Et de plus ''être'' n'est même pas défini a un instant donné : tu es ce que les autres (y compris toi) voient de toi, et ces visions sont toutes différentes. Mais bien entendu, tu n'es pas obligé de plaire à tout le monde (c'est impossible !), juste à ceux qui le méritent ;)
     
  4. Nico6555

    Nico6555 Membre

    59
    13
    45
    Je te comprend vraiment ... Je te conseille d’aller voir le psychologue, sa t’aidera vraiment. Je pense que tu est en dépression, enfin c’est mon avis ... Sache que la vie de tous le monde , n’est pas toute roses. Bonne chance !