1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Ce forum est réservé à un public averti
Les discussions tournent autour de la sexualité des ados et certains propos peuvent être choquants.
Toute dérive (pédophilie, pornographie etc.) sera signalée aux autorités compétentes.
Si quelqu'un vous parait trop insistant que ce soit en privé ou en public n'hésitez pas à nous faire un signalement.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

De l'agression sexuelle au viol.

Discussion dans 'Sexualité' créé par Neco-chan, 4 Avril 2015.

  1. Neco-chan

    Neco-chan Légende

    2 483
    8
    75
    Bonjour / Bonsoir à tous et à toutes.

    Je tenais à faire le tour de ce sujet très difficile à aborder, car certains d'entre vous ont surement déjà été victimes d'un de ces deux attouchements graves, et qu'il est de toute façon important pour les autres d'en apprendre d'avantage là dessus.

    J'aborderais vaguement la loi, mais donnerais quelques point essentiels sur celle-ci.

    J'ajouterais que je tiens beaucoup d'informations du site officiel du Fil Santé Jeune, que je vous encourage à visiter pour connaître vos droits, ainsi que d'apprendre beaucoup de choses sur d'autres sujets qui peuvent vous concerner.

    Je tiens pour commencer à faire la distinction entre les deux notions titre.

    Agression sexuelle ou viol ..?

    L'agression sexuelle, c'est lorsque quelqu'un vous atteint sexuellement sans votre accord, que ce soit par surprise, par le biais de violences, par des menaces ou par toute autre forme de contrainte.

    Que ce soit des caresses ou même uniquement vous forcer à vous dénuder, il y a agression sexuelle.

    Si quelqu'un vous a fait chanté pour que vous vous dénudiez, même s'il ne vous a pas approché et que vous vous étiez déshabillé(e) seul(e), vous êtes en droit de porter plainte contre cette personne pour agression sexuelle.

    Les frotteurs, qui sont des individus qui ont pour habitude de se masturber ou de frotter leur sexe sur le corps d'autres personnes, ce dans des lieux publics (conventions, transports, expositions, centres commerciaux...) sont aussi des agresseurs. Ainsi, vous pouvez également les poursuivre en justice pour agression sexuelle.

    Il en va de même si c'est votre conjoint(e) qui vous force à quoi que ce soit sans votre consentement. Et même si vous vous êtes laissé(e) faire sous la contrainte, c'est une agression. Ce n'est pas parce que vous étiez ensemble que la justice sera plus clémente.

    Il existe une pratique se nommant le "nursing abusif", qui consiste à soi-disant prodiguer des soins à quelqu'un (prendre sa température, le palper, etc), mais pour but de l'attoucher sexuellement. Ca a le plus souvent lieu vis-à-vis d'enfants, mais il arrive que des adultes en soient les victimes. Bien entendu, c'est un attouchement comme un autre et il est puni avec la même sévérité.

    Le viol, c'est à partir du moment où il y a eu une pénétration (avec main, sexe ou encore objet) .

    Souvent, on pense que le viol, c'est uniquement lors de pénétration anale ou vaginale. Mais c'est tout autant le cas s'il y a eu fellation ou contact oral avec la partie anale ou vaginale. Même chose, même si le sexe de l'agresseur ne vous a pas touché et qu'il s'est servi uniquement d'objets ou de sa main pour vous pénétrer, c'est encore du viol.

    La loi

    Que ce soit pour une agression sexuelle ou pour un viol, la loi punit la personne mise en cause d'emprisonnement ( qui va de 5 ans minimum à la perpétuité) et d'une amende. Ces deux points peuvent varier en fonction de l'âge de la victime ou encore des circonstances (qui est l'agresseur par rapport à la victime? / y a t-il eu meurtre ou barbarie? etc...).

    Autre point important, vous pouvez porter plainte, même si un certain temps s'est écoulé (bien que ça reste limité dans le temps).

    Je vais donc vous donner le délai auquel chacun a droit pour poursuivre en justice un agresseur :

    Pour le viol, que la victime soit un mineur de plus ou moins de 15 ans lors des faits, elle a le droit de saisir la justice jusqu'à 20 ans après sa majorité (c'est à dire jusqu'à l'âge de 38 ans).

    Pour une agression sexuelle, si le mineur a moins de 15 ans ou que l'agresseur avait autorité sur lui (professeur, proche, etc...), c'est pareil, il peut porter plainte jusqu'à ses 38 ans. Hors, si la victime d'agression sexuelle avait plus de 15 ans mais était mineure lors des faits et que l'agresseur n'était pas ascendant sur elle, alors elle ne peut agir que jusque 10 ans après la majorité (donc à l'âge de 28 ans).

    Si la victime était majeure, dans le cas d'un viol, elle peut en parler 10 ans après les faits; et dans le cas d'une agression, elle peut le faire 3 ans après les faits.

    Comment en parler ..?

    Parler de ce qu'on a vécu, même s'il s'agit de "simple attouchement" peut s'avérer très difficile. Hors, même longtemps après, il est important d'en parler (y compris si vous ne pouvez plus porter plainte). Pour ça, il y a beaucoup d'alternatives.

    Si vous ne pouvez pas parler à vos proches, il y a le Fil Santé Jeune que vous pouvez appeler tous les jours de 9h du matin à 23h le soir. Il est gratuit et vous êtes anonyme. Depuis un fix, c'est le : 0800 235 236. Depuis un portable, ce sera le : 01 44 93 30 74.

    Il y a aussi des maison et des associations diverses pour victimes d'agressions ou de viols qui pourront vous épauler psychologiquement, et même judiciairement si vous souhaitez poursuivre votre agresseur. [Même si vous ignorez qui il est, vous pouvez toujours porter plainte.] Certaines associations proposeront même le service de professionnels qui vous aideront dans toutes les étapes de la poursuite judiciaire, que ce soit pour remplir des papiers ou vous supporter dans votre défense.

    J'ai moi même vécu l'expérience de l'agression sexuelle à l'âge de 14 ans. Un collègue à mon père que je connaissais et appréciais m'a attouchée dans son bureau sans que je sois capable de comprendre ce qui m'arrivait.

    D'abord on ne sait pas ce qu'il se passe, on se demande si c'est vrai, si on ne s'est pas fait des idées... Puis on culpabilise et on ose rien dire. On continue de douter jusqu'au jour où on décide de parler.

    Rien que le fait de mettre des mots sur ce qui c'est passé permet d'avoir un réel statut de victime. Oui, c'est arrivé. Non ce n'est pas notre faute. C'est une étape incontournable dans un processus de reconstruction.

    Ensuite, il est vrai qu'avec temps et recul, il est difficile de prouver aux yeux de la loi une agression sexuelle ou un viol (surtout si l'auteur des faits n'a pas d'antécédents). C'est pour quoi il faut parler tout de suite. Après, si vous ne l'avez pas fait, ne renoncez pas à saisir la justice pour ça. C'est une façon de vous délivrer du poids de ce qui vous est arrivé, et peut être l'occasion de punir quelqu'un qui de toute façon doit être puni.

    Pour finir, certain(e)s ne veulent pas se confronter à leur agresseur. Ils/Elles redoutent le moment du "face-à-face". Sachez que vous n'êtes en rien obligé(e) de vous confronter directement à ce dernier. Donc ne renoncez pas par peur de revoir celui qui est à l'origine de votre agression.

    Il existe de nombreuses associations comme je l'ai dis, et les psychologues de ces dernières seront toujours là pour vous épauler, et pour que vous viviez cette épreuve de la meilleure façon possible.



    J'espère vous avoir appris des choses, et j'espère également permettre à certains de pouvoir enfin envisager de dire ce qu'il s'est passé et les encourager dans leur démarche à venir.

    J'en profite pour vous transmettre ce lien : jeconnaisunvioleur.tumblr.com
    Vous pouvez faire part anonymement de votre expérience, ou bien lire les durs témoignages d'autres personnes.
    Ca peut être le premier pas pour mettre ou trouver des mots qui peuvent qualifier ce qui vous est arrivé.

    Vous pouvez aussi ici, sur ce forum - voir sur ce topic, poster votre propre vécu sur le sujet. Vous pouvez aussi lire les commentaires, dans lesquels certains se sont déjà délivrés à ce propos et ont fait part de leur expérience, parfois même de leur combat. N'hésitez pas à y faire un tour, ne serai-ce que pour voir que vous n'êtes pas seul(e).
     
    Iris.d.Aubagne apprécie ceci.
  2. Nifi

    Nifi Légende

    6 169
    16
    65
    Très bien fait.
    Au moins la difference est claire. Seulement je trouve ça un peu léger en ce qui concerne les exemples d'agression. Par exemple si quelqu'un se déshabille devant nous, il y a agression ? Si quelqu'un se frotte contre nous ( dans un but de plaisir sexuel ) est ce qu'on peut se plaindre pour agression? Je prendrais pour exemple les frotteurs dans le métro : un homme frotte son sexe contre mon bras, je peux porter plainte ?

    En toute logique on peut penser que oui, mais quand on a vécu ça, on est sous le choc et on se dit que cette personne ne nous a pas touché nos parties intimes donc que si ça se trouve on peut pas parler d'agression.

    Je pense que tu devrais creuser dans les exemples d'agression. Sur ce genre de sujet, il faut pouvoir sortir le plus d'exemples possibles, dans la limite du possible et des plus courants.

    Sinon bon topic bravo !
     
  3. Neco-chan

    Neco-chan Légende

    2 483
    8
    75
    Si quelqu'un se déshabille devant nous, c'est de l'exhibition. On peut porter plainte pour atteinte à la pudeur, mais ce n'est pas une agression sexuelle.

    Si il y a un touché à but sexuel, c'est une agression. Avec les frotteurs (qui sont aussi présent dans les trains, les festivals, ou encore les expositions), c'est bien évidemment une agression sexuelle et oui, il faut saisir la justice surtout dans un cas comme celui-ci, car les frotteurs sont multirécidivistes et vont de plus en plus loin en général.

    Désolée de ne pas avoir approfondi d'avantage les exemples, car en effet, je n'avais pas pensé aux frotteurs.

    Et merci à toi! ^^
     
  4. Bon topic, ça fait du bien de lire ceci pour approfondir / rappeler nos connaissances sur ce sujet ! :)
     
  5. Neco-chan

    Neco-chan Légende

    2 483
    8
    75
    J'en suis ravie, merci beaucoup ^^
     
  6. Anonymous

    Anonymous Guest

    Super topic merci Neco chan et bravo
    Est ce que l'on peut mettre ce topic en post it c'est normal je pense monsieur le Webmaster svp?
     
  7. You're welcome :)

    Yep, pas faux.
     
  8. Neco-chan

    Neco-chan Légende

    2 483
    8
    75
    Bien sur, si quelqu'un souhaitait mettre ce sujet en post-it et éventuellement le modifier / le compléter, il peut complétement, je ne pose pas mon sceau dessus.

    Je suis d'accord Babbie, mieux vaut porter plainte tout de suite, mais malheureusement, quelqu'un sous le choc (même en aillant conscience qu'il est préférable d'aller directement voir la police) ne le fera pas forcément. Et si l'agresseur ne laisse pas son ADN c'est également dur de le prouver autrement que "ma parole contre la sienne". Dans le cas d'attouchements physiques comme des caresses, ce n'est pas possible de le prouver "physiquement". Après, la loi (même si elle a ses failles et ses défauts) sur ce plan là, elle assure plutôt bien et la victime sort souvent gagnante à partir du moment où elle s'est bien entourée (bon avocat et association d'aide aux victimes).
     
  9. Marize

    Marize Légende

    3 916
    4
    0
    Malheureusement, il suffit de tomber sur un flic qui n'a pas envie de se lancer dans "c'est sa parole contre la votre" pour qu'une victime se sente profondément incomprise. Pour peu que le flic la rabaisse en plus de ça...
    Oui, ça arrive malheureusement...

    Ce topic est une très bonne initiative :)

    La solution à ce genre de problème c'est de parler. Toujours. Que ce soit avec la justice, avec des proches, avec des psy... S'entourer et ne jamais se dire qu'on est responsable.
     
  10. + [ -「INFINI」- ]
     
  11. Marize

    Marize Légende

    3 916
    4
    0
    oui je sais. J'ai mis 3 ans à poser des mots sur ce que j'ai pu vivre.

    C'est tout à ton honneur mais toutes les victimes ne sont pas forcément suffisamment fortes pour de telles démarches. Je sors à peine d'une grosse dépression après avoir vécu 7 ans d'enfer (dont les viols font partie) et je ne pourrais JAMAIS faire ça. Pour la bonne et simple raison que ça serait sa parole contre la mienne et que je n'ai plus envie d'être confrontée à lui. Encore moins pour m'en prendre plein la face. On aura beau me dire que je mets d'autres femmes en danger ainsi, je viens tout juste de reconstruire ma vie et je ne me sens pas du tout de sombrer à nouveau. Mon passé restera en arrière (et sur la main courante) ^^
    (pour info, il faut se rappeler que les démarches peuvent coûter émotionnellement donc si on ne s'en sent pas capable, mieux vaut s'occuper de soi)

    Oui je comprends parfaitement hein ^^
    je viens d'ailleurs de recommencer des séances de psy alors que ça fait 3 ans.

    Oui, je sais. Je ne juge pas et ne force personne puisque j'ai été dans ce cas. J'disais juste qu'elles ne doivent pas se sentir responsables parce qu'elles ne le sont pas (c'est un encouragement en fait)
     
  12. Neco-chan

    Neco-chan Légende

    2 483
    8
    75
    Ah oui oui, je sais bien que tu n'a ni jugé ni forcé personne, je l'avais bien compris, c'était juste parce que je ne l'avais pas dit et que je tenais juste à en profiter pour le faire.

    Et je comprends complétement. Après pour ma part, j'ai réussi à me reconstruire pleinement et c'est pour moi "la dernière étape" de ma "guérison" complète. Et en effet je refuse de tourner les talons alors que d'autres ont put subir et vont très probablement subir la même chose, car si ça arrivait, je me sentirais terriblement coupable (même si ce serait loin d'être vraiment ma faute).

    Si tu arrive à vivre et à être épanouie sans en passer par là et que ce n'est pas du tout une façon de te reconstruire pour toi (et que c'est même le contraire), bien entendu, je comprends complétement que tu ne le fasse pas.

    Après je continuerais à encourager celles qui ont vécu ça à prendre en main la justice.
     
  13. Neco-chan

    Neco-chan Légende

    2 483
    8
    75
    Même quand l'auteur n'est pas "puni" réellement, le fait d'être reconnue par les autres comme la victime, ça fait du bien sur la culpabilité qu'on a put ressentir.
     
  14. Capulysou

    Capulysou Membre actif

    119
    0
    0
    Je suis d'accord il ne faut pas attendre pour porter plainte..Moi ça fait 3 ans et demi que ma famille n'est pas au courant que j'ai subi agression sexuelle par mon cousin, j'ai jamais osé en parler parce que j'ai toujours l'impression que c'est de ma faute ^^ Je réalise pas en fait..
    Mais bon il est trop tard maintenant.
     
  15. Darkmoon

    Darkmoon Membre actif

    224
    0
    0
    Petit up, c'est un post qui me semble important ! On ne pourrais pas le mettre en post it ?