1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

interdire la féssée ou une claque à ses enfants

Discussion dans 'Actualité et débats' créé par Anonymous, 22 Avril 2016.

  1. Anonymous

    Anonymous Guest


    Qu'en pensez vous ?

    Êtes vous pour ou contre cette loi ?
     

  2. Nakomi

    Nakomi Légende

    2 433
    13
    75

    Contre, avec notre génération je vois que beaucoup de claques n'ont malheureusement pas été distribuées.

    Pour l'instant (au Québec) c'est autorisé mais il est interdit de frappé avec un objet et ce n'est autorisé qu'à partir de l'âge de deux ans jusqu'à l'adolescence. Biensûr il y a aussi certaines limites (interdit de frappé au visage ou sous la ceinture et ça ne doit pas laissé de marque) Selon moi tant que ces limites sont respectées une punition corporelle est plus qu'acceptable quand l'enfant va trop loin et ne veut rien entendre.
     
  3. Lyrisme

    Lyrisme Membre chevronné

    836
    7
    0
    La violence à but didactique n'est qu'une solution de facilité pour l'éducation de l'enfant. Il est très bien possible de l'éduquer autrement dans de bonnes valeurs, sans "violence" physique.
     
    Isaac-moon13 apprécie ceci.
  4. Rhodiola

    Rhodiola Membre actif

    191
    1
    0
    Contre toute violence corporelle. Il existe d'autres moyens d'éducation, les parents ne sont juste pas assez renseignés ou croient à tord qu'ils savent mieux que tout le monde comment faire.
     
    Isaac-moon13 apprécie ceci.
  5. Anonymous

    Anonymous Guest

    Je suis d’accord avec ceux que vous dites mais je pense qu'une faissée de temps en temps, ca fait pas de mal
     
  6. Lyrisme

    Lyrisme Membre chevronné

    836
    7
    0
    Je répète ce que j'ai dis : C'est une solution de facilité pour l'éducation. Il faut en effet recadrer l'enfant de temps à autre pour qu'il soit encadré par des règles, mais la violence physique n'est qu'une solution médiocre utilisée par des parents qui, je les comprends, veulent apprendre facilement et rapidement à leurs enfants. Mais il y a de bien meilleures méthodes.
     
  7. BeerHappy

    BeerHappy Légende

    1 920
    10
    75
    D'accord avec mon VDD.

    Prenons un exemple de cas où on peut retenir quelque chose sans user de la violence :Imaginons que vous volez quelque chose dans un magasin et qu'on vous surprend, on appelle vos parents, ils viennent etc. : Vous allez ressentir une profonde honte de vous être "fait" attraper et cela va -en quelque sorte- vous faire une forme de leçon.
    Je pense que cela est transposable dans l'éducation, si un enfant fait une bétise mais que ses parents se montrent déçu de son comportement, ce dernier se sentira mal et ne le refera plus, pas besoin de coup de ceinture. Surtout quand, à force, les formes de violences physiques n'ont plus aucun effet à partir d'un certain seuil chez les enfants, parce que des parents qui giflent ou donne des coups de ceintures j'en ai connu chez certain gamins, ça les empêchait pas de faire des conneries.

    Et d'autre part, la violence à un effet héréditaire : Un enfant qui a vécu dans une éducation où chaque acte sera puni d'une forme de violence, ce dernier va le reproduire chez ses propres enfants.
     
  8. Anonymous

    Anonymous Guest

    Non, mais je suis d'acord avec toi
     
  9. BeerHappy

    BeerHappy Légende

    1 920
    10
    75
    En plus, user de la violence chez les enfants, ces derniers seront habitués, surement vous avez tous connu des gamins insupportables qui ne prenaient pas en compte les phrases de leurs professeurs, même celles qui "pourraient" le toucher, mais même après ça ils continuent : Parce que ça ne les atteint pas, chez eux leurs parents les frappes et c'est ça qui font qu'ils s'arrêtent, mais quand dehors ils entendent juste un "c'est pas bien !" ces enfants en rigolent !
     
  10. Anonymous

    Anonymous Guest

    Après il faut savoir gérer quand on est parents
     
  11. BeerHappy

    BeerHappy Légende

    1 920
    10
    75
    Parce que tu penses que c'est possible pour un parent qui a vécu les martinets, les coups de ceintures, les claques, les tordages d'oreilles [...] de se "gérer" ?
     
  12. Anonymous

    Anonymous Guest

    C'était pas pour le truc, c'était gérer quand il faut donner une féssée
     
  13. BeerHappy

    BeerHappy Légende

    1 920
    10
    75
    Mais justement ! Quand des parents ont été habitués à pire, ils vont reproduire la même chose à leurs enfants, parce que pour eux, une fessée ne calmera pas leurs enfants parce qu'eux même ont subi des plus gros coups pour une même sanction.
     
  14. Lolita paria

    Lolita paria Légende

    1 220
    4
    65
    Donner des fessées à son gosse, quand on ne peut plus faire autrement, ça ne va pas le tuer. C'est même nécessaire pour éviter que l'enfant ne finisse par prendre le dessus sur ses parents, enfin de manière générale. J'ai déjà reçu des fessées étant petite, et peut-être que si ça ne m'était jamais arrivée, je ne serai pas aujourd'hui aussi bien élevée, c'est une question d'éducation. Vous allez me dire que je suis de la vieille école, mais quand on voit comment les jeunes, en général, deviennent un peu "racaille", je me dis que quelques fessées ne seraient pas de trop.
    En revanche, je suis contre l'utilisation d'objets pour punir ; le martinet c'est pour dresser les chiens (ou pour les jeux coquins (^^) ), pas pour corriger l'enfant. il y a des limites à tout. Je comprends vraiment pas pourquoi certains pays interdisent les fessées...
     
  15. Thooxy

    Thooxy Légende

    2 294
    1
    55
    Je suis contre, pour moi la violence est une rupture de dialogue, apprendre ça à un enfant n'est pas une solution.
    En plus de quoi, je trouve ça très dominateur, une façon de soumettre son enfant puisqu'il n'a aucune chance physiquement et moralement puisqu'il ne pourra réagir face au parent. Rien de mieux pour engendrer une frustration appelant à dégager de la violence en lui...
    This is my point of view :)

    J'avais vu une bonne vidéo sur ce débat, j'essaierai de vous la retrouver !