1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Ce forum est réservé à un public averti
Les discussions tournent autour de la sexualité des ados et certains propos peuvent être choquants.
Toute dérive (pédophilie, pornographie etc.) sera signalée aux autorités compétentes.
Si quelqu'un vous parait trop insistant que ce soit en privé ou en public n'hésitez pas à nous faire un signalement.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

IST/MST + Contraception

Discussion dans 'Sexualité' créé par Anonymous, 20 Août 2013.

  1. F4L

    F4L Membre

    56
    0
    0
    Parfait, voilà une bonne raison de donner son sang plus souvent !
     
  2. katia_buda

    katia_buda Membre

    88
    0
    0
    Ce post semble bien fourni. Toutefois sur la contraception il manque des informations importantes.

    Sur la pilule:
    D'abord, n'importe quelle pilule même celle dite "avec pauses" peuvent être prises en continu sans arrêt. Ensuite, les spécialistes de la contraception vous diront que les 7 jours ne sont pas obligatoires, et qu'il peuvent être diminués en fonction des gouts de chacune sans danger. En effet, il faut 7 jours a une pilule pour bloquer une ovulation, mais aussi 7 jours sans rien pour reprendre une ovulation. Donc 8 jours d’arrêts est une grosse erreur, et fait courir un gros risque aux utilisatrices.
    Ne pas faire de pauses pendant la pilule ou faire des pauses moins importantes n'est pas contre-indiqué, ne présente pas de danger et permet d'assurer a la pilule une plus grande efficacité contraceptive. Après tout la plupart des pilules font croire au cerveau que vous êtes enceinte, et la grossesse dure 9 mois sans que le corps ne semble traumatisé ( a part pour les kilos en trop).

    Ensuite toutes les pilules ne bloquent pas l'ovulation, et toutes ne permettent pas l'épaississement de la glaire cervicale ou la diminution de al muqueuse utérine.
    En fait il existe des pilules progestatives qui n'ont aucune action sur les ovulations, et n'agissent que sur la glaire et la muqueuse utérine. Puis les pilule dite œstrogéniques qui elles bloquent l'ovulation. Les pilules combinées font les deux, mais avec plus ou moins d'effet selon les femmes.

    Par contre il est recommandé de demander au médecin un bilan sanguin avant toute prescription. Mais la aussi les avis divergent.

    L’arrêt de pilule:
    L’arrêt de pilule ne présente pas de risque médical, il ne présente qu'un risque si vous avez une vie sexuelle active. Sinon le fait d’arrêter sa pilule n'importe quand, quel qu’en soit le type ne pose pas de risque médical a proprement parlé. Ce qui est important, c'est de toujours avoir une autre contraception quand vous avez une vie sexuelle active.

    Si la pilule est arrêtée pendant la première semaine de prise, il n'y a aucune contraception, puisque les ovulations ne sont pas bloquées. Si la pilule est arrêtée pendant la seconde ou la troisième semaine de prise, l'utilisatrice reste protégée pendant 6 jours, car il faut 7 jours pour débloquer une ovulation. Si il s'agit d1une pilule progestative, il n'y a aucune protection contraceptive en cas d’arrêt, car aucun arrêt des ovulations.

    Le patch:
    comme la pilule les patchs peuvent être appliqués en continu.

    Autres méthodes:

    Les DIU:
    Il peuvent être placés même sur des femmes qui n'ont jamais eu d'enfants. Il y en a deux type avec ou sans hormones. Il peuvent rester en place jusqu’à 3 ans. Tout ce qui est dit sur les DIU (infections, risques de stérilité et j'en passe) sont des rumeurs urbaines. les DIU doivent être placés par un médecin. Si un médecin refuse de vous placer un DIU, c'est le plus souvent qu'il ne sait pas le faire, mais beaucoup d'autres le savent. Les généralistes, les gynécologues, les sage-femmes peuvent le faire (comme ils peuvent tous les trois prescrire n'importe quelle contraception).
    Un DIU bien placé, ne provoque ni douleurs, ni saignements.

    un autre site avec des informations très complètes sur la contraception est le site de Martin Winckler:

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.


    Il dispose aussi sur son site d'un quizz sur la contraception qui permet a chacun ET a chacune de faire le point sur ses connaissance en la matière.
     
  3. Nifi

    Nifi Légende

    6 169
    16
    65
    Alors là je dis : WTF ??!!
    Depuis quand la pause de 7 jours entre deux plaquettes de 21 jours n'est pas obligatoire ?! Si elle ne l'était pas, elle n'existerait pas.
    Tous les gynécologues te diront que supprimer la pause entre deux plaquettes de pilule doit rester EXCEPTIONNEL !

    Le fait d'arrêter la pilule pendant 7 jours permet d'avoir ses règles. Si on ne fait pas cette pause, on bloque les règles et je dirais que c'est assez dangereux de bloquer ses règles de force...

    Je pense que tu as confondu avec la pause de la pilule continue : en effet, on peut faire une pause de 7 jours entre deux plaquettes de pilule continue, car les 7 derniers comprimés sont en général des placebos. Dans ce cas ( et seulement dans ce cas ) on peut faire une pause de 7 jours pour la pilule continue car les derniers comprimés ne servent à rien. Mais EN AUCUN CAS il faut supprimer la pause de 7 jours entre 2 plaquettes de pilule de 21 jours si ce n'est pour une raison exceptionnelle.


    Je suis formelle sur ce point: si vous avez une plaquette de 21 jours, alors faites la pause de 7 jours entre les deux, sinon vos règles seront bloquées et tout votre cycle sera déglinguer et c'est extrêmement mauvais.
     
  4. Anonymous

    Anonymous Guest

    Personnellement j'ai une pilule en continue sans aucun placebo, bref je croyais que les règles étaient artificielles sous pilule et que faire une pause c'était juste pour continuer "un cycle normal" ? Je l'ai lu sur des sites sérieux je précise. Donc si par exemple ma pilule n'a pas de placebo qu'est-ce que ça change de ne pas faire de pause avec une pilule normale? C'est la même chose non ?
     
  5. katia_buda

    katia_buda Membre

    88
    0
    0
    non les filles qui tombent enceinte sous pilule sont des filles que l'on appelle hyper fertiles. en fait pour ces filles la, pur compenser leur hyperfertilité il faudra de grosses, grosses doses d'hormones. Ce sont les mêmes qui tombent enceinte sous stérilet, sous patch... Pour ces filles le moyen de contraception le plus sur reste le préservatif.
    Il faut savoir que la nature c'est toujours un équilibre: pour une proportion de femmes qui font face a des problèmes de stérilité, il y a une proportion de femme qui sont hyperfertiles. Idem chez le hommes. Il y a des hommes qui ont des spermatozoïdes faibles et qui ne fécondent que rarement, et d'autres qui sont champions et qui fécondent tout ou presque :)

    Si tu as un doute, tu peux faire un test. Selon la pilule que tu prends, les symptômes de la grossesse peuvent être masqués. mais si tu prends la pilule depuis déjà plusieurs mois et que tu n'es pas tombée enceinte, il y a tres, tres, tres peu de chance que tu tombes enceinte sous pilule si tu la prends correctement. Quand cela arrive, ca arrive le plus souvent au début (ca ne marche pas des le début).
     
  6. Anonymous

    Anonymous Guest

    Je ne savais pas, pour le reste c'est à moi que tu t'adresse ?
     
  7. katia_buda

    katia_buda Membre

    88
    0
    0

    Eh bien je suis formelle aussi ! Si Martin Wickler gynécologue de son état et auteur de bouquin généralistes sur la contraception est formel aussi. Et la plupart des gynécos avec qui j'ai travaillé en centre de plannif sont formels aussi ! Cette pause n'est pas obligatoire. Elle n'a qu'un rôle: fournir des fausse règles aux femmes et leur maintenir psychologiquement un cycle dans leur tête ! parce que ces règles dont vous parlez, ce sont de fausses règles, comme l'ovulation est bloquée. C'est la raison pur laquelle qu fur et a mesure des prises de pilule l’endomètre se réduit, et les saignements de "règles" aussi.
    Consultez donc le site de Martin Wincler, je l'ai mis en lien !
    De plus de très nombreux gynécos considèrent que cette pause de 7 jours est dangereuse, au niveau protection, parce qu'il faut 7 jours pour débloquer une ovulation, et que donc au moment de la reprise de la nouvelle plaquette, l'ovulation est débloqué, par conséquent la contraception n'est plus aussi efficace, il faut attendre 7 jours de prise régulière pour de nouveau bloquer les ovulations et avoir une protection maximale. Avec la pause de 7 jours (et a fortiori 8 jours) c'est comme si vous preniez toujours la pilule pour la première fois, les 7 premiers jours sont une zone a risque ! Alors qu'avec la pause de 4 ou 5 jours, ou sans pause, l'ovulation ne risque pas de se débloquer, et vous restez intégralement protégée même a la reprise.

    Ensuite en quoi le fait de bloquer totalement le cycle, et les ovulations plus de trois semaines est dangereux ? C'est faux. La preuve: pendant la grossesse, le cycle est bloqué pendant 9 mois, plus, si on allaite a temps complet, de façon exclusive, ça peut aller jusqu’à 17 mois (au dela on ne peut plus allaiter a temps complet, on est obligé de diversifier pour l'enfant, et l'allaitement si pas exclusif ne permet pas de bloquer les ovulations et donc d'avoir une contraception fixe) . Avez-vous un jour entendu un toubib dire que c'était dangereux ? Or la pilule combinée fait croire que vous êtes enceinte, donc l'effet pour l'hypophyse, et les ovaires est le même qu'une vraie grossesse !

    Enfin vous confondez les pilules et vous les traitez toutes sur le même mode de fonctionnement. Ce que vous appelez les pilules en continu, il y en a deux types: les progestatives et les Combinées. Les combinées, qui bloquent les ovulations, ont en effet un placebo, mais rarement sur 7 jours, sur 5 le plus souvent. Les pilules progestative types microval, ne bloquent pas les ovulations et agissent autrement, elles ne permettent protection que si elles sont prises en continue, a heure fixe avec une marge d'erreur de deux heures maximum.

    toutes ces informations sont documentées sur le site de Martin Winckler, avec de références scientifiques a la clé.

    Pour le bonus, j'ai pris mes pilules en continue pendant 8 ans avec une pause par an de 4 semaines (pour permettre des analyses du fait d'un probleme de santé). Cela ne m'a jamais posé de problème de ne plus avoir de règles (d'autant que les miennes du fait d'une Endométriose étaient très, très hémorragiques et douloureuses), cela n'a eu aucun effet secondaire, bien au contraire, ça a même aidé a réduire les symptômes de la maladie et m'a aidé a pouvoir concevoir un enfant (presque) quand je l'ai souhaité malgré cette saleté (Endométriose est quand même une maladie multifactorielle qui est responsable de plus de 80% des stérilités). J'ai repris la pilule en continue après ma première et l'ai arrêté pour le numéro deux, et je n'ai pas eu de soucis particulier non plus !

    mais peut-être avez-vous des sources scientifiques qui contredisent celles que je viens de vous présenter ? A ce moment, je serais ravie de revoir ma position et de les étudier. :)

    (édit par la modération : attention aux doubles post ! Tu peux éditer ton message si tu as oublié quelque chose !).

    Oui :) C'est toi qui a posé la question au départ...
     
  8. Anonymous

    Anonymous Guest

    Ça date d'il y à un moment je fais très attention à ma prise de pilule et tout ce qui s'ensuit à côté. Je ne suis pas enceinte.
     
  9. AngeWinnie

    AngeWinnie Légende

    6 653
    118
    100
    Pas toutes les filles qui tombent enceinte sous pilule sont hyper fertiles.
    Beaucoup de trucs entrent en compte, si la pilule est trop faiblement dosée pour elles, des filles tombent enceintes dans les premiers mois de prise, ou quand elles cessent d'utiliser le préservatif. ' ^^
    La pilule est loin d'être infaillible, il y a quand même un petit pourcentage des chances qu'elle ne fasse pas l'effet escompté, c'est le 1% restant sur les 99% de fiabilité.
     
  10. katia_buda

    katia_buda Membre

    88
    0
    0
    Les pilules ont des dosages basés sur des moyennes. Aujourd'hui, pratiquement toutes les pilules de seconde génération ont les même niveaux de dosage, ce qui varie beaucoup c'est la composition hormonale. Donc si les dosages sont effectués sur des moyennes, et qu'une pilule combinée classique de seconde génération ne fourni pas une protection efficace, c'est que la femme présente un degré de fertilité supérieur a la moyenne. Donc vous appelez ça un défaut de dosage, j’appelle ça une hyper-fertilité. :grin:
    Par contre nous sommes bien d'accord que la pilule est loin d’être infaillible, et un certain nombre de médecins devraient d'ailleurs s'en souvenir aussi. :)
     
  11. Anonymous

    Anonymous Guest

    Bonjour, j'aimerais savoir si je dois aller me faire dépister avant de faire un cunni à ma copine, et inversement pr la fellation (meme si pr ca je pense que c'est obligé ^^)
    Merci :)
     
  12. katia_buda

    katia_buda Membre

    88
    0
    0
    Si vous ne voulez pas utiliser de préservatif c'est mieux.
     
  13. mariezz

    mariezz Nouveau membre

    40
    0
    0
    oui c'est mieux d'avoir pris toutes ces précautions. on ne sait jamais :wink:
     
  14. Titi

    Titi Légende

    7 826
    1
    75
    Je me permets de rajouter ces liens illustrés (note : ils se téléchargent automatiquement sur le pc mais il est possible de les supprimer -ou de les déplacer autre part, bien à l'abris si d'autres personnes que vous vont sur le pc et que vous ne souhaitez pas qu'ils tombent dessus)


    Comment mettre un préservatif féminin :

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.



    comment mettre un préservatif masculin :

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.



    sur le reste du site des documents textes, des vidéos sur les hépatites, le sida, les ist/mst, les contraceptions, un "guide contre l'homophobie",....

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.

     
  15. MelissaMemoire

    MelissaMemoire Nouveau membre

    1
    0
    0
    Hello tout le monde ! Dans le cadre de nos études, nous menons un enquête sur le lien entre la contraception et Internet concernant exclusivement les ADOLESCENTES (lycéennes). Le questionnaire est très simple, ça ne prend que quelques minutes et surtout ; c’est ANONYME !
    Merci de votre aide!

    Bonjour visiteur, merci de vous inscrire ou de vous connecter pour pouvoir consulter ce lien.



    Lise & Mélissa