1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

noire dérive

Discussion dans 'Poésie, écriture, théâtre' créé par someone_lost, 4 Décembre 2018.

  1. someone_lost

    someone_lost Membre actif

    314
    191
    80

    Hey,
    J'ai décidé de créer cette discussion où je posterai irrégulièrement (au gré de mes sentiments) des textes ou des poèmes.
    J'apprécierais de recevoir des avis positifs ou négatifs, qui me conseillerais pour évoluer.
    Pour débuter, je vous joins différents textes :


    Tu as bouleversé ma vie. Je pense chaque instant à toi, je respire en m'imaginant ce que tu fais.
    Je te trouve si belle, si élégante, si originale, ton visage est gravé en mon cœur pour l'éternité. Il irradie de joie en pensant à toi et ton merveilleux sourire.
    Puis il se lamente, se souvenant que tu n'est et ne peux que rester chimère, car le destin nous a éloignées sans nous laisser l'occasion de faire connaissance.
    Où es tu ? Qui es tu ? Tant de questions qui hantent mon esprit...
    Moi qui pendant si longtemps me moquais du concept des coups de foudres, j'en suis aujourd'hui victime. Oui victime car mon cœur s'arrache de ton manque.
    Je voudrais tant pouvoir t'appeler mon amour, te prendre par la main ou par la taille et t'embrasser, vivre une histoire d'amour classique en somme.

    ------------------------------------

    Je me noie dans mon désespoir
    Sans cesser de broyer du noir
    Mes démons rodent
    Autour de moi, ils tournent
    M'attirent à eux
    Tentent de me serrer contre eux
    Je me démène afin de leur résister
    Ma lutte me paraît désespérée
    Ils me tirent au fond
    De ce gouffre effroyablement profond
    Dont je tente de m'extirper
    Je n'y parviens plus, je suis exténuée
    Mes forces me loupent
    Depuis trop longtemps, je me trompe
    En société, je me voile
    Afin d'être perçu comme la fille au bonheur idéal
    Me persuadant que je suis heureuse
    Lorsque tout me pousse à être malheureuse
    Ces terribles faux-semblants
    Petit à petit me détruisant
    Deviennent ineffaçable
    Tandis que je tente de rester affable
    De terribles idées voguent dans mon âme
    M'amenant à préparer un drame
    Qui je le sais, brisera d'autres vies
    Lorsque mon dessein sera assouvi

    ------------------------------------

    Je mène une lutte
    Pleine de tumulte
    J'essaie de ne pas fléchir
    À ce terrible désir
    Celle de t'attraper
    Et de me soulager
    Une semaine sans ta présence
    Déjà mon âme est pleine de béance
    Tu ne me causes que des lésions
    Je ne le sais que trop bien
    Mais je suis si soulagée
    Après avoir tracé
    Ces nombreux traits rageurs
    Afin d'évacuer la douleur
    J'ai l'impression que la tornade
    Qui se joue dans mon âme
    S'est apaisée
    Et cela pour l'éternité
    Tu m'offres du sursis
    Mais pas de véritable répit
    Je désire stopper cette addiction
    Qui n'est qu'aliénation
    À cette douleur physique
    Dans le but de combler le manque
    Mais c'est si compliqué
    Je ne sais comment me débrouiller

    ------------------------------------

    Je suis moi
    Peu importe le regard de la Terre
    Bien trop souvent accusateur
    J'aime les filles, et suis une fille
    Nous sommes vus comme la vermine
    Nous, homosexuels
    Non nous n'avons aucun trouble sexuel
    Nous sommes juste nous
    Cet amour soi disant particulier
    N'est pas censé nous isoler
    Nous faire faire insulter
    Nous faire faire lyncher
    Mais pourtant le monde est arriéré
    À nous rejeter, pour ce simple fait
    Nous sommes juste nous
    Restez stupides et bornés
    Nous ne désirons pas changer
    Et encore moins nous conformer
    Nous luttons contre les inégalités de cette société
    Nous militons dans la rue, aux abois
    Espérant qu'on reconnaisse nos droits
    Nous somme juste nous
     
    Dernière édition: 5 Décembre 2018
    Skyfall, rêveuse nocturne et LyT24 aiment ça.

  2. tears_of_death

    tears_of_death Membre chevronné

    679
    532
    150

    Waouh^^ Perso, je trouve ça très beau et très bien écrit. Bravo, je n'ai rien à dire, juste que c super!!!
     
    Skyfall et rêveuse nocturne aiment ça.
  3. someone_lost

    someone_lost Membre actif

    314
    191
    80
    Merci beaucoup :oops:
     
  4. Takemebacktothestart

    Takemebacktothestart Nouveau membre

    11
    2
    40
    J'aime beaucoup vraiment :) j'écris moi-même de la poésie et des textes, et je peux dire que tu as du talent ^^
     
    rêveuse nocturne apprécie ceci.
  5. tears_of_death

    tears_of_death Membre chevronné

    679
    532
    150
    Oui, franchement, mais je l'ai déjà dit^^ Même si j'écris plutôt les gros romans:D
     
    rêveuse nocturne apprécie ceci.
  6. Takemebacktothestart

    Takemebacktothestart Nouveau membre

    11
    2
    40
    J'en écrivais aussi, mais bonjour le syndrome de la page blanche
     
  7. tears_of_death

    tears_of_death Membre chevronné

    679
    532
    150
    Ah^^ Ouais, c'est vrai, à un moment j'ai eu ça. J'ai mis un mois à trouver le sujet de mon deuxième livre… Mais bon, finalement, je suis repartie. Donc tu n'écris plus de "gros" textes???
     
  8. someone_lost

    someone_lost Membre actif

    314
    191
    80

    Merci infiniment :oops:
     
  9. someone_lost

    someone_lost Membre actif

    314
    191
    80
    Cela fait deux ans
    Deux ans que tu es parti lentement
    Laissant la maladie te ronger
    Et t'affaiblir pour mieux te dévorer
    Cela me semble si récent
    Mais aussi si distant
    Que je suis égarée
    Mêlant le présent et le passé
    Je te vois encore, funeste illusion
    T'imaginant dans mon quotidien
    Te parlant en pensée
    Afin d'être conseillée, guidée
    J'aimerais tant te re observé
    Pouvoir te parler
    Ailleurs que dans mes songes
    Accepter ton envol qui me ronge
    Et revivre les événements passés
    Me faire complimenter, gâter
    Étant la seule femme
    Au milieu des mâles
    Tu adorais me faire plaisir
    Et exaucer mes désirs
    Tu me manques en permanence
    Toi mon modèle, ma référence
    Mon père idyllique, rêvé
    Mon vœu est de te ressusciter
     
  10. someone_lost

    someone_lost Membre actif

    314
    191
    80
    Sans bouchon de cire et de mât auquel m'accrocher comment aurais-je pu résister à ton doux et mélodieux chant ? Où pourrais je trouver ces bouchons de cire et ce mât qui me permettraient de résister à ce doucereux chant pour l'éternité ?
    Je sais pourtant que tu es telle une rose. Magnifique au premier abord, apportant de la joie. Mais sous cette façade se cache le côté sombre si on te cueille entre nos frêles doigts, la rose par ses épines te lacère les doigts et toi par ton tranchant, tu lacères mon corps.
    Nous sommes semblables à un carnet et un crayon : indissociables même avec la plus grande volonté du monde
     
    Skyfall et rêveuse nocturne aiment ça.
  11. someone_lost

    someone_lost Membre actif

    314
    191
    80
    Je te déteste
    Tu m'as détruite
    Me rabaissant
    M'humiliant
    Et le destin
    Tellement taquin
    Son noir désir
    Me fait revivre
    Ce cauchemar
    Sombre brouillard
    Ta compagnie
    Je dois subir
    Pour cette année
    Tu as stoppé
    Mon harcèlement
    Mais sournoisement
    Tu n'as de cesse
    D'être Hadès
    Tu me détruit
    Non épanouie
    Intérieurement
    Douloureusement
    Je dois survivre
    À ce délire
     
  12. rêveuse nocturne

    rêveuse nocturne Médiateur Médiateur

    1 143
    907
    150
    splendide
     
  13. tears_of_death

    tears_of_death Membre chevronné

    679
    532
    150
    Bravo^^
     
  14. someone_lost

    someone_lost Membre actif

    314
    191
    80
    Merciiiiiii !
     
    rêveuse nocturne apprécie ceci.
  15. someone_lost

    someone_lost Membre actif

    314
    191
    80
    Enfin je parviens à prendre du recul
    Je pense que je trône sur cette bascule
    Dont je n'ai jamais cessé de fantasmer
    Celle là même qui hante mes doux rêves
    Durant presque deux semaines, je t'ai laissé
    Avant je crois que c'était : "serre moi ou crève"
    Aujourd'hui ton manque se ressent cruellement
    Mais, fièrement je peux clamer que je t'ai omise
    À mes yeux, ce progrès c'est un pas de géant
    Je sais, vous allez pensez que c'est juste infime
    Allez-y jugez moi autant que vous le voulez
    Mais dans ma tête ce progrès sera gravé