1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

~ Poésie passagère ~

Discussion dans 'Poésie, écriture, théâtre' créé par Sekikai, 10 Mai 2019.

  1. Sekikai

    Sekikai Membre actif

    140
    45
    65

    Pourquoi vouloir ressentir l’impossible ?
    Êtres impurs rampant sous la lune
    De leur corps flexible
    Pensent pouvoir vivre de rune
    Cessez vos inepties
    La chaleur du ciel écarlate
    Remportant un temps sur l’ellipse
    Consumera la face de cette terre plate
    Sentez-vous la fin arriver ?
    Quelle douceur…
    Ils marchent en toute simplicité
    Vous apportant que douleur.​
     

  2. rêveuse nocturne

    rêveuse nocturne Médiateur Médiateur

    1 373
    957
    150

    J'apprécie beaucoup, ça reste très vague mais beau.
     
  3. Sekikai

    Sekikai Membre actif

    140
    45
    65
    Merci bien !
    Je ne saurais te dire le réel sujet de ce poème. En fait je ne le considère pas vraiment ça comme de la poésie. Je l'ai écris sur un simple coup de tête.
     
    rêveuse nocturne apprécie ceci.
  4. rêveuse nocturne

    rêveuse nocturne Médiateur Médiateur

    1 373
    957
    150
    C'est de la poésie biensur.
    Qu'il n'y ai pas de sujet, ce n'est pas un reproche, plus une remarque.
    Bravo de l'avoir fais à l'impro, c'est réussi.
     
  5. Sekikai

    Sekikai Membre actif

    140
    45
    65
    Je sais bien que ce n'est pas un reproche, ne t'inquiète pas :D. C'est juste que j'ai déjà essayé d'en donner un, mais ça n'a pas abouti à quelque chose de concluant.
    Merci beaucoup :).
     
    rêveuse nocturne apprécie ceci.
  6. Sekikai

    Sekikai Membre actif

    140
    45
    65
    Sage enfant

    Personnage incompétent

    Souriant par journée d’été

    Pleurant en journée d’hiver

    Il veut fêter

    Tout en trinquant les verres

    Le jour de sa naissance

    En ouvrant des cadeaux avec aisance

    Sa joie ne se fait pas prier

    Il rit à gorge déployé

    Des larmes coulent

    Mais la peine est loin

    On préfère le plus que le moins

    Jusqu’à se perdre dans la foule

     
    rêveuse nocturne apprécie ceci.
  7. Ania

    Ania Nouveau membre

    3
    0
    30
    Bravo pour ton poème
     
  8. Sekikai

    Sekikai Membre actif

    140
    45
    65
    Merci :) !