1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

Un scénario pour lutter contre la drogue

Discussion dans 'Poésie, écriture, théâtre' créé par Monica Whynote, 11 Mars 2018.

  1. J@'N

    J@'N Légende

    1 376
    517
    150

    Peut-être pas du noir et blanc (mais c'est une bonne idée quand même) mais quelque chose de sombre, où on distingue mal, par exemple si la personne pleure c'est un très gros plan où on voit la larme couler sur la joue. On voit pas les yeux mais on voit la mâchoire et un peu le nez pour pas que ce soit trop proche non plus. Si quelqu'un est anxieux, tu montres ses mains qui se tortillent dans l'obscurité et ils se lèvent rapidement comme s'ils venaient de se passer quelque chose. Un coup de feu et la lumière sur le mur (du sang si tu veux qui gicle dessus). Tu vois ? Des petits détails qui montrent que des choses plus ou moins graves se sont passés. Le mec qui met son manteau sans se douter de quoi que ce soit et plus tard tu montres qu'il avait des raisons de s'inquiéter avec la main qui met le sachet dans sa poche. Ou la meuf à son examen qui tapote sur sa table anxieuse parce qu'elle sait qu'il se passe quelque chose. Enfin faudrait que je relise ton script parce que j'ai oublié précisément ce qui se passe. Mais le noir et blanc me semble une bonne idée parce que peut être que certains détails filmés seront en plein jour et on distinguerait mal les flashnacks du présent
    Il faudrait que les détails on ne les comprennent pas mais que plus tard en revisionnant le truc on se dise 'ben putain oui !'
     
    Dhaonsalk et Monica Whynote aiment ça.
  2. Monica Whynote

    Monica Whynote Membre chevronné

    642
    602
    130

    Je pensais surtout au noir et blanc pour faire la rupture entre l'avant-boucle temporelle et la boucle temporelle. Mais des petits détails comme ça, ça me tente beaucoup!
     
  3. J@'N

    J@'N Légende

    1 376
    517
    150
    Je pense que si les flashbacks sont courts tu n'as pas besoin de faire de montage en noir et blanc. Genre action très rapides pour les flashbacks, on différenciera bien avec le présent, après tu peux aussi penser à une ambiance lumineuse selon où l'on se situe dans le temps, à toi de voir, tu as pleins de possibilités !
    Ce qui me fait aimer n'importe quel art c'est le soin apporter aux détails qui n'en sont pas vraiment. La gestuelle est la chose la plus importante. Souvent il vaut mieux observer une personne que l'écouter, tu sauras si elle est agressive, timide, à l'aise (trop à l'aise), sérieuse. Alors retrouver des détails filmés qui en disent long en réalité sur ce qui se passe je trouve ça important. Ca peut être juste un regard, une personne qui se caresse la main (une personne qui se rassure), des doigts qui craquent, des tapotements rapides sur un clavier, une personne qui se ronge les ongles, qui se grattent la peau jusqu'au sang, un sourire, les yeux qui brillent, une personne qui se touche les cheveux, qui se recoiffe.
     
  4. Monica Whynote

    Monica Whynote Membre chevronné

    642
    602
    130
    Je vais essayer de trouver comment faire pour les flash-backs. Pour l'instant, je vais me concentrer sur la boucle temporelle, comment elle va être gérée.
    C'est vrai que la façon d'interpréter le personnage le fait vivre, mais j'ai envie de laisser les futurs acteurs avec ça. Je les guiderai au besoin, mais je ne veux pas que chaque fait et geste soient marqués. C'est à eux de trouver comment ils voient leurs personnages et peut-être qu'ils vont leurs amener une dimension à laquelle je n'aurai pas pensée...
     
  5. J@'N

    J@'N Légende

    1 376
    517
    150
    Sur des montages plus longs je comprends que tu laisses l'acteur mais sur seulement des détails de deux secondes, il y a pas vraiment d'improvisation, c'est la première chose qui va rester collés au personnage c'est donc là qu'il faut faire attention. Tu vois ce que je veux dire ? Comme un humain c'est le début de son histoire qui détermine le reste, alors il faut partir sur des bases solides pour laisser l'interprétation à l'acteur ensuite. Donc peut-être être précis au début sur ce que tu veux en gros du personnage (colère, stress, fragilité, etc.) et laisser le personnage se dessiner et se révéler tout au long du court métrage pour y voir une dimension autre que notre "première impression".
     
  6. Monica Whynote

    Monica Whynote Membre chevronné

    642
    602
    130
    C'est un peu pour ça que j'ai mis des "Détails" parce que les détails en question viendront avec les acteurs. Certains détails vont moins coller, tandis que d'autres vont être géniaux. Je demanderai aux acteurs de jouer leurs états (hors tournage) et je noterai les détails intéressants. C'est mieux quand l'émotion est vraiment là, les petits gestes sont spontanés, et passent bien mieux à l'écran. Après, c'est vrai que je peux toujours en noter quelques uns à l'avance pour leur donner des pistes ou aider s'ils sont en panne d'inspi...