1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Rejoins la communauté de jeunes la plus active de France 

!! C'est gratuit et rapide clique-ici !!

Si tu veux aider, échanger, rencontrer de nouvelles personnes ou être aidé tu es le/la bienvenu(e) 

Tu auras accès à la totalité du site (chat, fonctionnalités, etc.)

Un syndrome bizarre...

Discussion dans 'Santé et bien-être' créé par Monica Whynote, 12 Mars 2018.

  1. Monica Whynote

    Monica Whynote Membre chevronné

    642
    602
    130

    J'ai un syndrome bizarre. À chaque fois que mes parents m'énervent, j'ai envie de devenir anorexique. C'est trop bizarre, je sais même pas si ça les affecterait plus qu'autre chose... Genre, dès qu'ils sont chiants avec moi, je ne mange pas beaucoup et j'ai envie de me faire vomir... Je ne le fais pas, pour X raisons, mais je suis vraiment à deux doigts de le faire...
    C'est bizarre, non? Une explication?
     

  2. Jue

    Jue Membre chevronné

    836
    607
    130

    C'est sûrement lié à l'anxiété qu'ils t'apportent, personnellement chez moi je ne mange quasiment rien au point de perdre pas mal de poids et de ne jamais avoir faim et je dois me forcer alors que depuis la rentrée j'ai repris pas loin de 4 kilos parce que j'arrive de nouveau à manger.
    Sinon peut être qu'ils sont réellement exigeants avec toi et que du coup tu te sens obligée d'être parfaite en leur compagnie au point de vouloir plaire à l'image extrêmement mince/maigre qui est sensée être la beauté selon notre société.
     
  3. Monica Whynote

    Monica Whynote Membre chevronné

    642
    602
    130
    Je ne pense pas la deuxième option... Ma mère est assez enveloppée, et je tiens d'elle, plutôt ronde, et elle m'a toujours dit "C'est un problème seulement si tu penses que c'en est un" Donc, j'ai pas de pression niveau poids. Je me trouvais grosse avant, mais maintenant, je me trouve juste un peu ronde et j'aime bien. Je ne me verrai pas squelettique.
    Chez moi, je mange bien le midi, quand je suis seule, mais les jours comme aujourd'hui, où je rentre tard et qu'ils ont déjà mangé, quand ils me font des remarques, je débarrasse mon assiette sans manger et je mange juste un dessert, parce que je suis obligée de manger un peu et que si je sortais de table trop vite, ce serait louche (ils ne me voient pas quand je mange) et j'ai envie de ne plus jamais manger de ma vie.
     
  4. Diapa

    Diapa Nouveau membre

    16
    8
    40
    Tu est de nature à te vexer facilement, je me trompe ?
    D'après ce que tu expliques, j'ai l'impression que tu es quelqu'un d'assez susceptible, tu penses peut-être faire les choses bien (niveau scolaire et autre) et du coup quand tes parents te reprennent sur des choses il y a une forme d'injustice, ils ne remarquent pas à quel point tu fais déjà des efforts sur plein de domaines : ce sentiment d'injustice, cette frustration te pousserait à vouloir leur montrer ce qu'ils font de toi, l'état dans lequel ils te mettent, et donc tu choisis une manière de protester qui se voit : devenir maigre. Je peux bien sûr me tromper.
    Bon, après, je ne pense pas que tu sois anorexique, puisque tu as l'air de dire que tu t'arrêtes dans ta démarche, alors que l'anorexie, la maladie, n'est pas spécialement dépendante d'un élément extérieur, comme le sermon d'un parent par exemple. Comme tu dis, tu es "à deux doigts de le faire", mais t'inquiète, tu t'arrêtes avant, donc tu n'es pas malade, juste très énervée par rapport à certaines choses je pense.
     
  5. Monica Whynote

    Monica Whynote Membre chevronné

    642
    602
    130
    Ton hypothèse colle tout à fait avec ce que je me dis. Je pense que c'est bien ça... En effet, je sais au plus profond de moi que je ne deviendrais pas anorexique, mais j'aimerai que ça leur tombe sur la gueule, qu'ils ne voient pas le problème arriver... C'est vrai que je suis assez susceptible, et je l'ai toujours été, mais le fait qu'ils le sachent mais ne fassent rien pour m'aider avec ce trait de caractère m'ennuie... Ma mère me dit "On s'en fout des autres!" et je lui ai toujours répondu que ce n'était pas si facile, mais elle disait que c'est dans le mental. Je n'arrive pas à faire abstraction du regard des autres, je me sens sans cesse jugée, observée... Et je peux rester vexée très longtemps sur une remarque, alors que la personne l'avait lancée sans y penser... Ça aussi, c'est un certain problème, je pense.
     
  6. Diapa

    Diapa Nouveau membre

    16
    8
    40
    Ouais, t'as envie qu'ils se sentent responsables de ton échec en quelques sortes. Je pense qu'il faut que tu réfléchisses à pourquoi tu fais les choses de manière générale (ex : pourquoi tu travailles à l'école), et que tes motivations soient dissociées de l'envie qu'on tes parents que tu réussisses. Pour que le regard des autres (dont celui de tes parents) t'importe moins et te vexe moins, il faut que tu comprennes que ce que tu fais, c'est d'abord pour toi. Avoir confiance en toi et en ce que tu fais, savoir pourquoi tu le fais, ça va te permettre de mieux te prendre en main et d'avoir plus de confiance en toi et de répartie quand on va te reprocher des choses, qu'elles soient vrai ou fausses. Tu accepteras aussi mieux les critiques, et tu auras des réactions plus équilibrées (donc moins souvent l'envie de tout casser et de tomber dans une profonde maladie pour la vie ^^). Pour moi, que tu sois très susceptible et très soucieuse du regard des autres c'est lié, une remarque pas très valorisante à ton égard te préoccupe parce que c'est une image de toi que tu n'acceptes pas. Pour sortir de ça, il faut que tu apprennes à accepter tes défauts, mais aussi ceux des autres : comprendre qu'on est tous pareils, avec des défauts et des qualités, que l'autre n'est pas un être foncièrement différent qui pose le regard du dédain sur ta vie. C'est un ensemble de choses, mais t'inquiète, j'étais comme toi avant, le cheminement vers plus de confiance en soi se fera pour toi aussi :)